We use cookies to provide some features and experiences in QOSHE

More information  .  Close
Aa Aa Aa
- A +

Mélenchon, en verbe et contre tous

4 19 280
18.01.2019

POLITIQUE - Le grand débat? "Une supercherie" doublée d'un "grand blabla". L'UE à la lumière du Brexit? "En décomposition". Les élections européennes? Un "référendum anti-Macron". Son intervention au 20h de France2? "Un traquenard". Quand certains étrennent le début d'année en douceur, Jean-Luc Mélenchon l'entame comme il a achevé la précédente: au bulldozer.

Convaincu que le mouvement des gilets jaunes acte l'effondrement de la Ve République qu'il a lui-même théorisé, le chef de file de la France insoumise fait feu de tout bois en ce mois de janvier 2019 pour souffler sur les braises de la contestation et tenter de lui offrir le débouché politique qui lui fait encore défaut. "Le mouvement Gilets Jaunes est une révolution citoyenne. Comme tous les mouvements de ce type, son issue politique est incertaine. C'est une raison supplémentaire pour s'engager à ses côtés", martèle auprès de ses troupes le député des Bouches-du-Rhône comme il avait affirmé fin 2018 que la place des Insoumis était sur les ronds-points.

Nul doute qu'il en dira davantage ce vendredi 18 janvier, veille d'un nouvel "acte" de mobilisation, à l'occasion de ses voeux que le Marseillais d'adoption a décidé de tenir dans la Cité phocéenne, depuis la salle de concert bien nommée "Le Molotov". Quand d'autres s'économisent en cette période troublée qui rebat les cartes du jeu politique, Jean-Luc Mélenchon fait le choix de peser de tout son poids dans la bascule qu'il croit voir s'opérer. Même si le succès est incertain et au risque d'y perdre l'équilibre.

Pour le quatrième........

© Le Huffington Post